Son cerveau a choisi pour elle
Aging Without Violence logo
Ontario Association of Interval & Transition Houses
Son cerveau a choisi pour elle

Chapitre 10
Vers l’espoir, la résilience, la résistance et la guérison

« Une approche centrée sur la guérison pour traiter le traumatisme exige de passer d’une question comme : « qu’est-ce qui t’est arrivé ? » à « qu’est-ce qui serait bon pour toi ? » et de voir les personnes exposées au traumatisme comme des agentes dans la création de leur propre bien-être plutôt que comme des victimes d’événements traumatiques. »
(Ginwright, 2018)

brains divider

Comme vous l’avez déjà lu, le cerveau est remarquablement adaptable – altérant constamment sa composition et sa fonction selon ce qui se produit. Cette adaptabilité teinte l’expérience du traumatisme que vit une femme. Cela peut également lui permettre d’avoir du répit – un soulagement qui pourrait lui avoir échappé pendant des années. Comme nous, notre cerveau existe en réseaux. Oui, le traumatisme change le cerveau, mais l’empathie le fait aussi (Jankowiak-Siuda, Rymarczyk, Grabowska, 2011).

Les approches intersectionnelles de la guérison valorisent et explorent les concepts du rétablissement, de la résilience et de la résistance au-delà des approches occidentales traditionnelles. Les approches occidentales du « mieux-être » sont basées sur l’absence de maladie alors que le mieux-être autochtone peut être centré sur l’équilibre physique, mental, émotionnel et spirituel et le lien entre soi-même, les autres et l’environnement (Linklater, 2011). Dans certaines communautés autochtones, les approches de la guérison mettent l’accent sur l’importance du récit et de recevoir les récits comme un acte de résistance à l’oppression et à la violence. Les histoires, dont la poésie, les récits et les chansons peuvent jouer un rôle puissant dans la guérison en créant la communauté et en donnant un nouveau sens aux expériences personnelles et collectives (Clark, 2016).

Parties du cerveau actives avant l’EMDR

(Intégration neuroémotionnelle par les mouvements oculaires)

cerveau avec beaucoup de zones en surbrillanceAprès l’EMDR

cerveau avec très peu de zones en surbrillance

Researchers and practitioners can now measure the impact of therapeutic treatments by scanning the brain before and after treatments. The top image shows a brain with many areas which are overactive and may cause emotional dysregulation, flashbacks, feelings of numbness and cognitive fogginess and nightmares. The bottom image was taken after a series of EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) therapy sessions, showing a reduction in overactivity. Numerous studies indicate the potential of treatments such as EMDR in affecting the function of the thalamus in particular, which can eliminate if not significantly reduce symptoms associated with PTSD. (Bossini et al, 2017).

Techniques de pleine conscience

La pleine conscience est une stratégie visant à connecter une femme à son environnement immédiat grâce à ses sens – la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher, le goûter. Cela peut être un moyen utile de gérer les flashbacks, l’anxiété élevée et les symptômes de dissassociation. Parmi les stratégies de pleine conscience, on retrouve : écouter de la musique, respirer profondément dix fois ou plus, se passer les mains à l’eau froide, toucher la terre et effectuer des tâches répétitives ou se concentrer sur des mots croisés, par exemple.

Une trousse ou un sac de guérison (ou sac de médecine) pourrait être un élément positif en lien avec chacun des cinq sens qui peuvent aider à calmer des réactions à une « alerte élevée », par exemple, une pierre lisse que l’on peut toucher ou de la sauge que l’on peut respirer.

icon

Matière à réflexion :

  • Quelles stratégies d’adaptation avez-vous remarquées chez les femmes aînées qui ont vécu de la violence ? Comment ces stratégies peuvent-elles être comprises dans le contexte d’intersection de son identité ? (genre, âge, sexualité, race, capacité, etc.)
  • Quelles ressources spécifiques sont disponibles près de votre collectivité pour les femmes qui ont vécu un traumatisme et qui font face à des obstacles uniques ? Cela peut inclure les femmes aînées en situation de handicap, les femmes autochtones, les femmes racialisées et les femmes immigrantes et réfugiées.

Message de post-test: Veuillez visiter https://www.surveymonkey.com/r/posttestFR pour répondre à un bref questionnaire sur le matériel que vous avez appris.